0 séance(s) - 0.00
photo séance orizen shiatsu

Le Shiatsu enfin expliqué scientifiquement !

Okujiro Namikoshi, l’un des fondateurs du Shiatsu,

avait dans l’idée de réguler les fonctions neuronales du corps. Il affirmait que le Shiatsu agit sur le système nerveux autonome.

Qu’est-ce que le système nerveux autonome me direz-vous? Eh bien c’est la partie du système nerveux responsable des fonctions automatiques du corps. Il contrôle les muscles lisses, les muscles cardiaques, les fonctions respiratoire, digestive et cardio-vasculaire. Il agit sur la motricité et les sécrétions viscérales. Sur le plan sensoriel, il traîte les informations en provenance de la sensibilité viscérale.

En gros, cela veut dire qu’une partie de notre système nerveux fonctionne en dehors de notre volonté (respirer, digérer, le coeur qui bat, ça se fait sans qu’on y pense!) 

C’est aussi le système nerveux autonome qui s’occupe des fonctions-réflexe de notre corps. Il gère notre relation aux stimuli externes. 

Soit le système nerveux autonome s’adapte, et cela, c’est la fonction PARASYMPATHIQUE.

Soit il se ferme, et là, c’est la fonction SYMPATHIQUE.

Le système SYMPATHIQUE sert à mettre en route les défenses de notre corps face aux agressions extérieures (énergie de défense, énergie WEI en médecine Chinoise).

C’est la fonction SYMPATHIQUE qui est responsable des blocages d’énergie, et donc des dysfonctionnements de notre organisme. Alors, le système nerveux autonome entre en déséquilibre, et les symptômes apparaissent. 

Et c’est là que nous pouvons intervenir avec le Shiatsu!

Voici la première grande découverte de Namikoshi : le Shiatsu va STIMULER le système PARASYMPATHIQUE, le modérateur, le régulateur, celui qui fait que le système nerveux s’adapte harmonieusement, afin de rééquilibrer le système nerveux autonome.

Ceci est aux COEUR des recherches de Namikoshi.

La deuxième grande découverte de Namikoshi, c’est que le Shiatsu travaille aussi sur les réflexes cutanéo-viscéraux.  

Je m’explique.

Quand les dysfonctionnements se produisent dans les organes internes, l’excitation des nerfs sensoriels viscéraux afférents agit :

– Sur les cordes postérieures de la moëlle épinière ( les extrêmités de la moëlle épinière au niveau des vertèbres) 

– Sur le système nerveux autonome qui lui est associé,

– Sur les nerfs sensoriels de la peau et des muscles, provoquant une hyperestésie et une tension musculaire excessive.

(Définition hyperestésie : “Accentuation de la sensibilité qui transforme certaines sensations (tactiles, thermiques) en sensations de douleur.” Merci Larousse!)

C’est alors que Namikoshi dresse une cartographie de différents points, qu’il nomme les points SHU, situés tout au long de la colonne vertébrale (sur les cordes postérieures de la moëlle épinière). 

Les points HUA TUO et les points SHU

Les points HUA TUO et les points SHU

Il y a deux lignes : la première, c’est la ligne des HUA TUO. Elle est située à 1/2 pouce (0,5 cun) de la colonne vertébrale.

La deuxième, c’est la ligne des points YU ou SHU. Elle est située à 1 pouce 1/2 (1,5 cun) de la colonne vertébrale. Celle-ci est directement liée à l’énergie des organes.

Tous ces points ont la même fonction, la même action.

Une action sur ces points hypersensibles ou tendus va mettre en route un processus-réflexe sur les organes internes qui leur sont associés.

Voilà une explication claire, démontrée, scientifique de l’action du Shiatsu sur le corps.

Le Shiatsu enfin expliqué scientifiquement !

Je vais terminer cet exposé en vous expliquant les deux énergies présentes dans notre corps:

L’énergie WEI, l’énergie de défense,  correspond au système SYMPATHIQUE (rappel de ce que j’ai écrit plus haut : le système SYMPATHIQUE sert à mettre en route les défenses de notre corps face aux agressions extérieures).

C’est une énergie YANG, rapide, mobile, qui circule hors méridiens, à la surface de la peau. C’est l’énergie de défense qui protège l’organisme contre les agressions externes..

• Energie Wei

•Formée au TR inférieur 

• Nourrie par le TR moyen

• Diffusée par le TR supérieur 

• Superficielle, circule hors des méridiens. 

• Circule le jour en superficie de la peau, la nuit en profondeur 

• Réchauffe, contrôle la transpiration.

L’énergie RONG, l’énergie nourricière, correspond au système PARASYMPATHIQUE. C’est une énergie YIN, moins mobile, qui circule dans les méridiens. C’est l’énergie réparatrice de l’organisme, restauratrice des dépenses énergétiques.

• Energie Rong

• Formée au TR moyen

• Très proche du Sang; nourrit l’ensemble de l’organisme 

• Circule dans les méridiens selon trajet précis ( P-GI-E-RP-C-IG-VR-MC-TR-VB-F).

C’est sur ces deux énergies que nous allons beaucoup insister en Shiatsu pour :

– travailler sur les déséquilibres du système nerveux autonome,

– rééquilibrer les énergies.

Voilà, mon article touche à sa fin, j’espère que vous aurez pris plaisir à le lire. Vous pouvez vous en servir pour votre pratique, ou pour faire un exposé pour vos études.

Je n’ai rien inventé alors servez-vous! 

En Shiatsu,

Votre dévouée Furansu Zen.

Article Publié par FuransuZen le 14 Janvier 2020

Laisser un commentaire

Attention :
Le Shiatsu ne se substitue pas à la médecine occidentale, mais peut se présenter plutôt comme un complément.
Il ne dispense pas d'un avis médical, sa pratique pouvant être contre-indiquée dans certaines situations.

X
×

Bonjour!

Vous avez une question concernant mes services ?
Contactez-moi ci-dessous sur WhatsApp ou envoyez-moi un email : orizen.shiatsu@orange.fr

× Puis-je vous aider ?